Traiter naturellement la cystite

cystite

Maladie assez courante, mais très contrariante, une infection urinaire peut toucher autant les hommes que les femmes, mais pas dans la même proportion. Ceux (ou celles) qui ne veulent pas aller chez le médecin pour se soigner de ce fléau ont à leur disposition quelques pratiques simples et naturelles pour l’éradiquer complètement. Comment lutter contre la cystite ? Le point sur la méthode.

Origines et premiers remèdes naturels de la cystite

Maladie contagieuse caractérisée par une inflammation plus ou moins grave de l’appareil urinaire, une cystite fait mal et doit être soignée le plus rapidement possible. Il faut savoir qu’elle peut récidiver plusieurs fois dans l’année lorsqu’elle n’est pas traitée convenablement. D’origine physiologique, les femmes sont plus affectées que les hommes. Ceci est dû au fait du rapprochement du méat urinaire féminin avec leur orifice anal, qui favorise la transmission des bactéries. Celles-ci, du genre Escherichia coli, sont présentes dans les intestins où elles ne sont pas forcément pathogènes au sein de leur milieu naturel. C’est leur contact avec l’appareil urinaire, au cas d’une mauvaise hygiène intime, qui est le premier responsable de la maladie.

Il est donc évident que pour pallier cette maladie, le meilleur remède naturel consiste à mettre en place les bons gestes de prévention, surtout en ce qui concerne le toilettage intime. Pour commencer, par temps chaud et avec des températures estivales, il faudra boire beaucoup d’eau, au moins 1,5 l par jour. Si vous le pouvez, essayer de boire du jus de canneberge pour diluer votre urine et faciliter son écoulement. Il faut surtout éviter de se retenir lorsqu’on a envie d’aller aux toilettes pour uriner. Celles qui veulent en savoir plus pourront consulter un site spécialisé sur la toile, il y en a beaucoup qui traitent de la cystite.

Traitement d’appoint d’une cystite

Outre le fait de boire beaucoup d’eau naturelle ou des tisanes variées (tisanes à base de thym ou de gruyère notamment), une bonne méthode d’ablution intime pourra aussi prévenir l’apparition d’une cystite. Étant donné que c’est une inflammation due à la prolifération de microbes sur l’organe urinaire, il faut donc empêcher les bactéries d’origines quelconques à infester celui-ci. En d’autres termes, évitez autant que possible aux matières fécales de toucher l’appareil urinaire externe, surtout lorsqu’on va aux toilettes. Pour ne pas utiliser un sachet infection urinaire qui est un remède préconisé par un médecin, bien se laver de l’avant vers l’arrière après qu’on va aux toilettes est aussi efficace.

Un toilettage régulier et systématique constitue donc un traitement d’appoint de la cystite. Il faudra apprendre à soigner son hygiène intime, qui consiste notamment à utiliser des douches vaginales avec des bains moussants ou des produits parfumés. De l’eau du robinet suffit amplement pour une hygiène intime convenable. Le mieux est d’éviter que des eaux souillées viennent infester l’appareil urinaire. Après un toilettage strict, utilisez une serviette en coton pour se sécher, en tamponnant doucement les parties intimes.

Traitement naturel d’une inflammation urinaire

En matière de traitement naturel pour soigner une cystite, il faudra prendre des mesures strictes dès les premiers symptômes (on urine peu et la miction est brûlante). Le traitement avec de l’eau et par une bonne hydratation peut éliminer les inconforts apportés par la maladie. Ainsi, en buvant une quantité suffisante d’eau journellement, la vessie se vide plus vite et éliminera les germes qui s’y trouvent. Une autre possibilité au traitement par antibiotique et pour celles qui supportent mal cette thérapie est la consommation de D-mannose. C’est un sucre simple (au même titre que le glucose) qui est présent à l’état naturel dans certains fruits (pêches, pommes, myrtilles ou oranges).

On peut encore faire une cure d’infusion à base de thym, plante très connue pour ses propriétés antivirales et antibactériennes. Pour rendre votre infusion encore plus performante, consommez en même temps des infusions à base de canneberge pour éliminer les toxines dans votre organisme. À part cela, l’utilisation du bicarbonate de soude aide aussi à prévenir et à réduire les symptômes de la cystite. Il se consomme à jeun en faisant diluer dans un grand verre d’eau 2 cuillerées à café de bicarbonate. Il empêchera la prolifération des bactéries infestant votre vessie.

Mieux vaut prévenir que guérir

L’adage qui affirme qu’il vaut mieux prévenir que guérir est aussi un bon moyen de traitement naturel pour soigner une cystite. Celles qui sont prédisposées à contracter cette maladie (notamment les récidivistes) devront prendre des précautions particulières dans les rapports de couple. On peut en effet considérer que la cystite est sexuellement transmissible, alors les mesures à prendre doivent être considérées comme celles qui concernent les MST (maladies sexuellement transmissibles). À savoir, avoir une vie de couple saine sans changement fréquent de partenaire. Éviter surtout les fréquentations libres du type échangiste qui peuvent aussi véhiculer les bactéries.

Le mieux est d’aller aux toilettes après tout rapport sexuel, protégé ou non. On pourra aussi commencer à prendre une bonne habitude en matière d’hydratation et d’hygiène intime. Le port de sous-vêtement serré est à bannir et maximisez les tissus en coton. Une bonne méthode pour prévenir la cystite consiste enfin à traiter la constipation, notamment si celle-ci est récidivante.

L’air conditionné est-il d’aussi bonne qualité ?
Se procurer des infusions au CBD en ligne