Les propriétés et les bienfaits des veinotoniques naturels

Les maladies veineuses peuvent complètement handicaper la vie d’un individu, d’autant plus que la plupart du temps il s’agit d’un état chronique. Les veinotoniques naturels agissent en synergie avec les mesures hygiéno-diététiques pour  prévenir et traiter le relâchement des veines. Mais quelles sont les propriétés et les bienfaits de l’usage des veinotoniques naturels ?

Dans quels cas utiliser des veinotoniques ?

Les veinotoniques sont prescrits en cas d’insuffisance veineuse responsable d’un mauvais retour sanguin vers le cœur. Le sang stagne ainsi au niveau des veines des membres inferieures et particulièrement au niveau des jambes. Dans la majorité des cas, cela se manifeste par des jambes lourdes, douloureuses (fourmillements, brulure, crampes) voir œdématiées imputant la station debout et la marche. L’insuffisance veineuse se manifeste aussi par des varices et/ou des hémorroïdes, des problèmes cutanés comme une pigmentation brune, de l’eczéma, un ulcère etc… 

Les veinotoniques ont pour rôle de faciliter la circulation sanguine en tonifiant la paroi veineuse. Les veines fortifiées réduisent le processus inflammatoire et la dilatation vasculaire. En réponse à ces phénomènes,  la sensation de lourdeur, les douleurs et l’œdème s’estompent.  Les risques de complications à cause de la stase sanguine vers une thrombose veineuse ou une phlébite sont également minorés par l’utilisation de veinotoniques.

Les veinotoniques naturels contrairement aux veinotoniques de synthèse ne contiennent aucune substance chimique. Les composants sont d’origine purement végétale et n’induisent aucun effet indésirable. La phytothérapie propose désormais une large gamme de veinotoniques naturels.  Ces traitements naturels se déploient en tisanes, gélules, comprimés, baume ou  gel cutané.  

Pour obtenir des informations détaillées, veillez à consulter un site spécialisé

Les spécificités des différents veinotoniques naturels

Les molécules reconnus aux vertus veinotoniques sont :

  • Le marronnier d’Inde qui tonifie les veines pour améliorer le retour veineux. La paroi veineuse reste imperméable ce qui limite les œdèmes. Il soulage efficacement les hémorroïdes.
  • La vigne rouge grâce aux propriétés antioxydantes des divers principes actifs, contenus dans les feuilles, la peau du raisin rouge et les pépins, renforce les parois veineuses. On constate une fonte de l’œdème et une atténuation des varices.
  • L’écorce de pin permet une fluidification sanguine, par une action antiagrégant plaquettaire, luttant contre la thrombose veineuse.
  • La centella asiatica attenue les varices et normalise la tension artérielle
  • La feuille d’hamamélis lutte contre les hémorragies et les œdèmes.
  • Le mélilot maintient l’élasticité des parois vasculaires et possède des propriétés anti-inflammatoires limitant l’apparition d’œdème
  • La racine de fragon épineux (ou petit-houx) est vasoconstrictrice diminuant l’œdème et l’inflammation.
  • Le cyprès est couramment conseillé pour soulager les problèmes de varices et d’hémorroïdes.

 

Le laboratoire naturoscience associe volontiers ces différentes molécules pour augmenter leur efficacité.

Bienfaits des veinotoniques en application locale

Ces produits ont l’avantage d’agir directement sur la zone concernée et permettre un soulagement instantané. De plus, l’application s’accompagne d’un massage dans le sens du retour veineux. Le mouvement part du bas vers le haut des jambes, des chevilles et des plantes de pieds. Cette technique permet de drainer la partie lésée, de répartir la stase et de stimuler la circulation sanguine et lymphatique.

Il existe également des présentations en forme de suppositoire élaborées spécifiquement pour soulager les crises hémorroïdaires, notamment pour l’hamamélis et pour le fragon épineux,.

Les huiles essentielles aux propriétés veinotoniques (cyprès, citron, menthe verte, hélicryse italienne, ciste ladanifère, géranium rosat…) peuvent s’appliquer pures sur la région à traiter ou en dilution avec quelques gouttes d’huile végétale au choix.

Il est possible d’acheter des crèmes, baumes ou gel aux extraits de plantes veinotoniques déjà préparés à cet effet pour bénéficier d’un apaisement immédiat.

Contre- indications et modalités du traitement

Bien que les veinotoniques naturels aient peu ou pas d’effets secondaires, leur utilisation chez les femmes enceintes et allaitantes n’est pas préconisée.

Les personnes sous traitement médical par un anticoagulant, un anti-hypertenseur ou un anti-inflammatoire ne doivent pas s’auto-prescrire de veinotoniques naturels. Il vaut mieux se conformer à l’avis de son médecin traitant avant de débuter un quelconque traitement, même en application locale, pour éviter les éventuelles interactions médicamenteuses.

Une cure de 3 mois des traitements oraux est conseillée pour bénéficier pleinement et sur une longue durée des bienfaits de ces produits. Le traitement se renouvelle en cas de réapparition des signes d’une circulation veineuse défaillante. Les premiers effets s’observent au bout de 15 jours de traitement.

Il est important de mettre en place des mesures hygiéno-diététiques pour accompagner le traitement comme :

  • Eviter de rester en position debout sur une longue durée,
  • Prendre le temps de surélever les jambes pour les reposer plusieurs fois dans la journée,
  • Pratiquer la marche modérée à raison d’au moins 20 minutes par jour en prenant les escaliers,
  • Eviter les aliments trop épicés, l’alcool, le café responsable de congestion veineuse,
  • Perdre du poids s’il existe un surpoids,
  • Arrêter le tabac,
  • Finir la douche par un jet d’eau froide pour tonifier les artères et les veines,
  • Eviter les douches trop chaudes et la chaleur du sauna et du soleil sur les jambes,
  • Eviter les hauts talons.
Alignement des dents : se faire poser des bagues dentaires
Où se procurer du CBD à Paris ?