Formation en maintenance automobile : un secteur porteur avec les voitures électriques

Formation en maintenance automobile

Publié le : 14 janvier 20236 mins de lecture

Vous êtes passionné par les voitures et souhaitez en faire votre métier ? Dans ce domaine, il existe différentes spécialités. La maintenance des véhicules est une spécificité de la profession. Vous y accédez par une formation qualifiante CAP, Bac pro ou encore BTS. Vous pouvez également suivre une formation pour une habilitation électrique automobile qui devient un secteur de plus en plus porteur.

Le CAP pour la maintenance des véhicules automobiles

Vous souhaitez obtenir un CAP de maintenance des véhicules automobiles ? C’est le premier diplôme qu’il vous faut obtenir pour exercer la profession. Une formation habilitation électrique automobile est aussi nécessaire. Dirigez-vous vers ce site qui vous en explique les raisons. Le titulaire d’un CAP pour la maintenance des véhicules automobiles est chargé de réaliser des travaux d’opérations courantes liés à l’entretien régulier et aux réparations des véhicules. Ce CAP se prépare après la classe de troisième sur deux années. La formation en maintenance des véhicules électriques peut se réaliser dans un CFA (centre de formation d’apprentis) ou dans un lycée professionnel. L’examen comprend un enseignement général : français, mathématiques, histoire, géographie, sciences physiques et chimiques, éducation civique, physique et sportive. En ce qui concerne l’enseignement de la partie professionnelle, la formation s’organise autour de l’information et de la communication : collecter des données nécessaires sur une intervention, participer au diagnostic, remettre en conformité le véhicule et aussi effectuer des contrôles et des essais.

Le BAC Pro pour la maintenance des véhicules automobiles

Le titulaire d’un Bac pro réalise les réparations de pièces défectueuses, effectue différents réglages, utilise des instruments de diagnostic informatisés de manière à détecter une panne. Mais encore, il effectue les contrôles et les révisions périodiques des véhicules. Il a également pour mission d’accueillir et de conseiller la clientèle. Au cours de sa formation en maintenance automobile, il acquiert des connaissances en électricité, électronique, mécanique, pneumatique et hydraulique, en conformité avec les instructions fournies par les constructeurs. Pour passer les épreuves du Bac Pro, l’étudiant doit être titulaire d’un CAP en maintenance des véhicules et avoir 16 ans. Les épreuves générales sont plus approfondies, mais sensiblement les mêmes que celles d’un CAP avec en supplément les arts appliqués et les cultures artistiques. Concernant les épreuves professionnelles, vous retrouvez les épreuves scientifiques et techniques, les mathématiques, l’étude de cas, et une épreuve tenant compte de la formation en milieu professionnel avec la réalisation d’intervention sur des véhicules. Avec un Bac Pro, le diplômé peut travailler dans un des réseaux constructeurs, dans un atelier de transporteur, dans une administration ou dans une flotte de véhicules.

Le BTS pour la maintenance des véhicules automobiles

Trois options sont proposées pour le BTS maintenance des véhicules : particulier, transport routier et tous les types de motocyclettes. Le titulaire de BTS effectue des diagnostics et des réparations complexes, réalise et organise des opérations de maintenance avec son équipe. Il assure également la relation avec les clients. Ce diplôme est accessible aux titulaires d’un bac pro maintenance et réparation des véhicules, et maintenance des matériels. Ce BTS se prépare sur deux années. L’examen comprend des épreuves de culture générale, de mathématiques et de physique-chimie. Dans la partie professionnelle, vous étudiez l’économie et la gestion ainsi que les mathématiques. Deux périodes de stage en entreprise complètent cette formation théorique : un stage de découverte la première année et un stage sur le métier la seconde année.

La formation et l’habilitation pour les voitures électriques

Si votre fonction est de travailler sur des véhicules électriques et hybrides, une habilitation doit vous être délivrée obligatoirement par votre employeur. En effet, la norme NF C 18-550 impose à ce dernier de vous remettre une habilitation électrique dans le cas où vous devriez intervenir sur ou à proximité d’un véhicule électrique. Pour obtenir cette habilitation, une formation en maintenance des véhicules électriques est nécessaire. Le premier niveau d’habilitation, dénommé LE BOL, vous apporte des connaissances sur les véhicules électriques et hybrides, sur les dangers de l’électricité et sur la réglementation en vigueur. D’autres formations plus élaborées s’étendent sur 3 jours. Elles comprennent des heures théoriques et pratiques. Elle initie à contrôler les composants de ces véhicules, à réaliser les diverses opérations de maintenance, l’entretien des véhicules électriques et les réparations, selon les procédures des constructeurs. L’objectif d’une formation en habilitation électrique automobile est de permettre aux professionnels d’appréhender les différentes technologies utilisées. Pour ce faire, des études de cas sont proposées, la mise en application pratique sur des véhicules, des vidéo-projections et des diaporamas sont diffusés ainsi qu’une présentation du matériel et de l’équipement de protection individuelle. Enfin, un manuel pédagogique est remis.


Quel sapin de Noël est le plus écologique ?
Ouvrir un compte joint : 4 conseils pour bien le gérer à deux

Plan du site