Comment l’énergie se transforme-t-elle en électricité ?

énergie solaire

Le processus de fabrication de la force électrique est complexe et souvent inconnu du grand public. Il ne suffit pas de procéder à un simple raccordement au réseau ! Si ce sujet vous intéresse ou si vous souhaitez tout simplement éveiller votre curiosité, prenez connaissance des informations rassemblées dans le texte ci-dessous. Vous pourrez ensuite affirmer, sans mentir, que vous savez désormais comment l’énergie se transforme en électricité !

L’énergie solaire

Il s’agit incontestablement d’une source d’énergie très intéressante. Elle possède en effet l’immense avantage d’être à la fois quasiment inépuisable et d’être présente sur toute la surface du globe. Pour en tirer de l’électricité, on utilise une stratégie appelée procédé photovoltaïque.

Cette dernière repose essentiellement sur l’implantation (sur les toitures ou en plein champ) de panneaux solaires. Ils sont alors chargés de capter, grâce aux nombreuses cellules de silicium qui le composent, les rayons lumineux. Le principe de fonctionnement reste relativement simple à comprendre. En heurtant la surface des capteurs solaires, la lumière mettra alors en mouvement des électrons qui seront alors attirés vers d’autres noyaux. Ce déplacement forme alors de l’électricité photovoltaïque qui sera ensuite relayée vers un micro onduleur. Celui-ci va ensuite la convertir en courant alternatif afin d’être compatible avec le réseau de distribution d’électricité domestique.

Vous aimeriez en savoir plus au sujet des méthodes utilisées pour obtenir de l’électricité à partir des rayons solaires ? Rien de plus facile ! Il vous suffit tout simplement de suivre ce lien.

La force hydraulique

Évidemment, ici, on ne parlera pas de photovoltaïque. Il s’agit plus exactement d’utiliser la puissance de l’eau pour activer ensuite une turbine. Cette dernière va alimenter un alternateur chargé de produire de l’électricité. Deux méthodes sont principalement utilisées. On peut en effet se servir de la force du courant ou d’une chute d’eau.

Pour obtenir de plus grandes quantités d’énergie, il est préférable de construire un barrage hydro-électrique. Lorsque ses vannes s’ouvriront, le liquide sera envoyé en direction de la centrale (renfermant la turbine et l’alternateur) via des tuyaux. Une fois l’électricité produite, le flux sera dirigé vers un transformateur dont l’objectif reste de la convertir afin de l’envoyer dans les lignes à haute tension.

Le vent

Vous avez déjà forcément vu ces grandes « hélices » placées dans un champ ou sur les océans. Il s’agit plus exactement d’éoliennes. Elles se composent d’un long mat (plusieurs dizaines de mètres de hauteur) sur lequel reposent les pales du rotor. Il semble alors évident que ces dernières se mettront en action dès que la force et l’orientation du vent seront suffisantes. Néanmoins, ces éléments ne permettront pas d’obtenir encore de l’électricité. Les éoliennes comportent donc également une génératrice. Pour ceux qui ont du mal à se la représenter, imaginez tout simplement une dynamo comme sur un vélo mais de taille bien plus importante. Cette génératrice sera activée par le rotor, ce qui produira de l’électricité. Le courant descendra ensuite via des câbles contenus dans le mat avant d’atteindre le réseau de distribution.

Vous envisagez de construire prochainement une maison écologique ? Et si vous installez dans son futur jardin une éolienne afin de produire votre propre électricité ?

La biomasse

Vous serez peut-être surpris de lire ici que cette méthode est, de très loin, la plus ancienne de toutes. Cela fait en effet déjà plusieurs siècles que l’être humain brûle des matières organiques (comme le bois, les végétaux, les déchets agricoles) afin d’obtenir de la chaleur. Cette dernière servira ensuite à faire monter en température un réservoir d’eau. Dans de telles conditions, de la vapeur va nécessairement se former. Elle sera suffisamment puissante pour mettre en marche une turbine qui entraînera ensuite un alternateur producteur d’électricité.

Ce processus ne permet pas de stocker l’électricité ainsi obtenue. Il faudra donc obligatoirement la distribuer vers les lignes à haute tension.

Les centrales thermiques ou nucléaires

Le principe de fonctionnement de ces centrales ne diffère pas tellement de celui évoqué au cours du paragraphe précédent. Il repose lui aussi sur la combustion de matières. Celles-ci seront toutefois d’origine fossile (charbon, pétrole ou gaz) pour une centrale thermique. Pour les sites nucléaires, le combustible sera l’uranium. La chaleur ainsi générée sera ensuite utilisée pour chauffer de grands réservoirs d’eau. Vous n’ignorez plus désormais que la vapeur obtenue mettra en mouvement une turbine. Celle-ci entraînera alors un alternateur dont la principale fonction sera de convertir l’énergie synergique en véritable courant électrique en collaboration avec un transformateur. À la sortie de ce circuit, l’électricité pourra être envoyée vers le réseau haute tension.


Quelle est la différence entre un extrait d’acte de mariage avec et sans filiation ?
Quel est le rôle de la qualité de l’air intérieur dans les politiques RSE ?