L’art numérique, c’est quoi exactement ?

Il y a quelques années, le numerique refoule les frontières entre les secteurs de l’activité artistique qui étaient jusque-là absolument dissociés : littérature, musique, spectacle vivant et audiovisuel. Les projets artistiques sont en accord avec les technologies informatiques et multimédias pour mettre en œuvre des partenariats pluridisciplinaires ou résidents: la danse, le cinéma, le théâtre, la vidéo et le son. En fait, l’art numérique réunit de nombreuses caractéristiques divergentes telles que la réalité augmentée, la réalité virtuelle, l’art audiovisuel, l’art génératif et interactif. Il ne faut pas manquer l’apparition du Net-art, l’existence de l’art robotique et la photographe numérique.

Qu’entend-on par l’art numérique ?

L’art numérique c’est tout art exécuté au moyen des appareils numériques et qui renferme plusieurs outils de création relevant du langage numérique. Il classe plusieurs caractéristiques comme la réalité virtuelle, l’art audiovisuel, la réalité augmentée, l’art génératif et l’art interactif. Depuis l’arrivée d’internet, l’art se popularise et ce avec une manière rapide et inattendue. L’existence de cette toile (internet) est au bénéfice des artistes ainsi que de leurs œuvres. C’est une nouvelle récurrence pour propager l’art. En plus, les œuvres d’art ont connu un grand succès grâce à la progression numérique. Elles se généralisent intensément par l’internet. Par exemple, l’art logiciel ou le software-art consiste à créer et offre des logiciels d’un aspect artistique. Cela montre que le marché de l’art n’arrête pas de s’amplifier en contrepoint de l’évolution d’internet. Ainsi, ce dernier est un procédé de l’émission et de l’expression des œuvres d’art. Les artistes peuvent alors vendre leurs ouvrages sur internet puisque celui-ci améliore la vente des confections d’art. Cependant, l’art en ligne est clairement un art immatériel. Observer suffit puisqu’il ne peut pas être tenu entre les mains. Le lien artinternet.fr vous propose pas mal d’explication si vous voulez élargir votre connaissance sur l’art numérique.

C’est quoi un artiste numérique ?

Selon une définition basique, c’est un artiste qui met en œuvre les technologies numériques pour remettre en question, pour chercher et pour exprimer avec une grammaire des codes et de nouveaux langages. Son activité artistique est nommée Media Art. Auparavant, dans les années 50 et 60, c’était d’abord l’art cinétique. Aujourd’hui, c’est le Post Internet Art. Depuis la venue d’internet, les artistes se sont plongés dans les nouvelles technologies. Les adaptent se questionnent sur les procédés potentiels des activités  malgré le fait que ces questionnements n’appellent pas de réponse obligatoire. Les artistes numériques collaborent avec les ingénieurs et les développeurs, d’une façon startup. Au moins, un artiste doit être équipé de ces trois compétences de base : le dessin audiovisuel, la maîtrise des problèmes d’organisation et la maîtrise de la technique.

Les techniques essentielles à l’art numérique

Même si l’art s’est développé dans le domaine du numerique, il inclut les techniques actuelles qui évoluent en permanence tandis qu’elles sont créées avec des logiciels et du matériel de base. Auparavant, dans les années 90, les collectionneurs d’art ont conçu leurs propres logiciels. Il est aussi possible qu’ils aient sollicité les ingénieurs-informaticiens lors de la création. Plus tard, ces programmes de création numérique se sont propagés sur le marché. En voyant cela, les créateurs d’art numérique ont élaboré des expressions toutes faites afin de réaliser une vidéo et un son interactifs. En faveur de ces logiciels performants appropriés à la création numérique, les flux sonores, les vidéos et les graphiques peuvent être traités en temps réel. Face à cela, les artistes numériques vont maltraiter ces instruments et basculent vers leur utilisation traditionnelle pour exprimer autre chose. L’artiste Filipe Vilas-Boas a fait cela quand il a présenté un bras robotique dans ‘’The Punishement’’. Celui-ci écrivait d’une façon répétitive et furieuse, tel qu’un élève puni, comme suit : « Je ne dois pas faire du mal aux humains… Je ne dois pas faire de mal aux humains… »

Les principes importants du fonctionnement de la création numérique

Pour assurer le bon processus de la création numérique, l’interactivité et la générativité sont les deux astuces à considérer au préalable. Le cinéma digital et la fiction interactive sont des œuvres spécifiques qui sont les facteurs concrets et impressionnables. Ces notions impliquent les spectateurs qui bougent, agissent et contribuent au même titre que le personnage central de la fiction d’un film pendant sa projection en salle ou au cinéma. Le principe d’interactivité associé à la création numérique sollicite l’intelligence artificielle et l’intégration de la vie artificielle. Par conséquent, les acteurs professionnels peuvent parcourir de nouveaux horizons parce qu’ils sont conduits à jouer davantage avec des objets et avec des acteurs ou des paysages virtuels résultants de la création numérique. L’environnement interactif est aussi le cadre qui implique l’attention du spectateur. Il utilise des capteurs qui traduisent les mouvements du spectateur et leur morphologie. Ces gestes sont nécessaires et seront analysés afin d’aboutir à une matrice créative qui répare l’espace autour. En profitant de l’environnement réalité virtuelle, les artistes présentent des outils de création dans des conditions complexes.   

Quelle crème choisir pour nourrir et protéger vos mains ?
Comment obtenir un emploi en informatique grâce au village de l’emploi ?