Guide pratique pour réussir la construction d’une maison en bois

maison en bois

Posséder sa propre maison est le rêve de nombreuses personnes. Or, la concrétisation de ce projet nécessite de l’argent dans le cadre de l’achat des divers matériaux et le paiement des honoraires de l’entreprise en charge du chantier. Pour minimiser les dépenses, les gens se lancent dans l’autoconstruction. En effet, il est possible pour un particulier de bâtir sa propre maison sans l’aide d’un professionnel (ou presque). Attention, la réalisation du chantier requiert des compétences techniques, du savoir-faire, de la rigueur et surtout une bonne organisation. Voici quelques conseils pour réussir votre projet d’autoconstruction de maison en bois.

L’étude du projet : une étape incontournable pour mener à bien le chantier

Construire sa maison en bois soi-même est un projet ambitieux et compliqué. Avant de vous lancer dans les grands travaux, il convient de se poser les bonnes questions. Avez-vous les compétences et le temps nécessaires pour mener à bien le chantier ? Pour un simple bricoleur du dimanche, les tâches peuvent s’avérer difficiles à réaliser. Il convient donc de suivre une formation axée sur le domaine de la construction d’une maison en bois. Ces cours sont essentiels pour maîtriser les différents corps de métier comme la maçonnerie, la menuiserie, la toiture, l’aménagement intérieur, la plomberie ou encore l’électricité. Les vidéos tutoriels en ligne vous seront également d’une grande aide pour maîtriser tel ou tel domaine des travaux. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez également demander l’aide d’un professionnel du bâtiment. Ce dernier peut vous partager son expertise dans la construction de maison en bois et vous accompagner dans la réalisation des travaux. Cette solution facilite également la rapidité d’exécution du chantier. Vous souhaitez avoir plus d’informations sur l’autoconstruction de maison en bois ? N’hésitez pas à consulter ce site www.passion-maison.com

Le choix du style architectural de la maison

Avant la construction de la maison en bois, il est également primordial de bien définir le style d’habitation à bâtir. Sur ce point, le choix est vaste voire infini. En effet, il est possible de construire une maison en bois de style classique (comme un chalet en montagne), rustique, moderne ou plus contemporain. Tout dépend de vos envies mais surtout de votre budget. D’ailleurs, la prudence est de mise ! Vous devez faire en sorte que votre projet soit en adéquation avec l’état de vos finances dédiées à la construction de la maison. Dans le domaine de l’autoconstruction, la principale erreur consiste à sous-estimer l’ampleur des dépenses. En effet, même si vous avez décidé de construire votre maison par vos propres mains, l’achat des divers matériaux peut se révéler très coûteux. Or, l’insuffisance du budget peut entraîner l’arrêt des travaux et d’autres problèmes.

Le respect des démarches administratives et des réglementations spécifiques

En amont du chantier, vous devez réaliser toutes les démarches administratives nécessaires. Sachez que lorsque la superficie du bâtiment à bâtir dépasse les 20 m², la demande d’un permis de construire est obligatoire. Il faut aussi noter qu’il existe un Plan Local d’Urbanisme dans chaque commune française. Ce document énumère l’ensemble des règles à respecter concernant la construction d’une maison en bois (style architectural, surface habitable, etc.) ainsi que la destination du sol. À noter également que les nouvelles constructions en bois doivent respecter les réglementations thermiques comme la RT 2012. Il est judicieux de consulter ce document pour bien comprendre les divers dispositifs à respecter.

La réalisation des différentes étapes des travaux : le gros œuvre et les finitions

La construction d’une maison en bois constitue un chantier complexe. Il est primordial de réaliser avec minutie les différentes étapes des travaux pour que l’habitation soit solide, pérenne et esthétique. Mais justement, comment construire une maison en bois ? Ce projet se divise en deux grandes parties. Les travaux de gros œuvre regroupent l’ensemble des travaux d’envergure comme le terrassement du sol, la création des fondations, l’installation de réseaux d’assainissement, l’édification des murs et la pose de la toiture. Cette étape du projet de construction est sans doute la plus difficile à effectuer. En effet, la réalisation des travaux requiert des compétences spécifiques, du savoir-faire et des équipements performants. Au cas où vous vous sentiriez dépasser par le chantier, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’une entreprise dans le domaine du bâtiment ou d’un professionnel qualifié. Cette alternative garantit la bonne exécution des travaux de gros œuvre. Une fois que les structures principales de la maison en bois sont en place, il ne reste plus qu’à réaliser les travaux de finition. Il s’agit par exemple des travaux de peinture, la pose de revêtement au sol, la petite maçonnerie, la plomberie et l’électricité… Pour un autoconstructeur, cette phase du chantier est sans doute la plus agréable à accomplir. D’ailleurs, c’est l’occasion de laisser libre cours à votre imagination concernant la décoration intérieure de votre future habitation. Le style scandinave est sans doute la décoration la plus adaptée à une maison en bois. En effet, ce concept fait référence à l’aménagement des magnifiques chalets que l’on retrouve dans les pays nordiques comme la Finlande, la Suède et le Danemark.

Conseils en ligne pour les ceux qui désirent devenir gestionnaires immobiliers
Déposer gratuitement des annonces immobilières sur le web